A4voila

- Ah, te voilà Angèle, où étais-tu passée encore ?
- C’est ma mère. T’inquiète Sophie, elle est cool –pas comme mon père.
J’étais dans le petit square m’man, j’ai ramené une copine !
- Elle pourra pas rester longtemps, on va bientôt passer à table.
- OK m’man, juste cinq minutes !

A5amoureux

- Au fait Sophie, c’est vrai ?
- Quoi ?
- Que tu voulais sortir avec Oscar ?
- Dans ses rêves, oui ! Et toi ? T’avais un amoureux à Mont sympa ?
- Nan… oui… enfin, j’avais rompu.
- C’est mieux comme ça. Tu pourras en choisir un autre.

A5connaitre

- Y a le choix ?
- Beuh-oui, si t’es pas difficile :
T’as Rudy Royer, Rémi Lendro, Oscar Ferrand que t’as déjà vu…
- Oui-ben s’ils sont tous dans ce genre là, j’aime mieux rester célibataire.
- T’as Gary Bellami, mais il est un peu vieux pour toi.
- Pourquoi ? Quel âge ?
- Chais pô, 24/25 peut-être
- Hé-ben ? Ca fait que 10 ans d’écart !
- Oui, mais tu verrais les bombes qu’il se sort.

A5dire

- Angèle, tu dis au-revoir à ta copine, on passe à table !
- Oooh m’man, on peut pas rester discuter encore un peu ?
- Nan-nan j’y vais, je vais morfler si je rentre trop tard.
Hé-pssitt, c’est vrai qu’elle t’appelle Angèle !
- M’en parle pas !

A5fait

- Alors Angèle, tu t’habitues à ce que je vois. Tu t’es déjà fait une amie.
- Ouais, Sophie. Elle est assez sympa.
- On dit pas « ouais » !
- Ouais, je sais !
- On le dirait pas !

A5Gerard

- Ecoute Angèle, je sais que pour toi c’est pas facile d’avoir dû quitter ta maison, ton collège, tes amis, mais c’est pas une raison pour jouer les rebelles. Ta mère et moi on vous a donné une certaine éducation, j’entends que tu t’en souviennes. Compris ?!
- Oui
- C’est bien compris ?!

A5Oui

- OUIIIII ! Mais qu’est ce que vous avez tous à me faire CHIER ?! J’EN AI MAAAARRRE !!
- ANGELE  CA SUFFIT ! FILE DANS TA CHAMBRE ET QUE JE TE REVOIE PLUS !

A5Questce

- Qu’est ce qu’elle a ?
- Rien ! Elle pique sa crise, ça lui passera.
- Soies pas trop sévère avec elle, Gérard, elle est un peu perturbée ces temps-ci.
- Et moi, qu’est ce que je devrais dire ? Me recycler à 40 ans, tu crois que c’est rien ? Un déménagement, c’est pas un drame. Va bien falloir qu’elle s’y fasse.
Et toi ma chérie, tu t’y fais ?
- Boarf, moi tu sais, je veux bien tout. Mais j’aurais quand même préféré une maison.
- Ca viendra, attends seulement que je retrouve un bon travail.

A5table

- Elle est où Angèle ? Elle vient pas manger ?
- Nan, elle est punie ! Ca lui apprendra que tout ne lui est pas dû.
- Claude tu seras gentil, quand t’auras terminé tu débarrasseras la table.
- Oui m’man.

A5tele

- Bon, moi je suis fatiguée, je vais me coucher.
- Attends Edith, je te rejoins. Y a rien de bien à la télé de toutes façons.

A6exagerer

- Gérard faut que je te dise : T’exagères de priver Angèle de manger,
y a d’autres façons de la punir.
- Tu crois ?
- Ben oui, quand même ! Tu crois qu’elle sera en forme demain pour aller au collège ?

A5lycee

- Mais telle que je la connais je serais pas surprise qu’elle dévalise le frigo cette nuit.
Alors quand on sera couchés, si tu l’entends se lever...

A6manger

S’il se figure qu’il va me priver de bouffer ! Suffisait d’attendre qu’il s’endorme ce con.
C’est pas encore ce soir que la petite Lola va se laisser crever de faim.

A6resonne

Plus tard…
-
DRRRIIINNNNGGGG !!!!

A6reveil

Même pas 7 heures, y en a qui doutent de rien !
Si c’est encore pour de la pub…

A6Travail

- Aaallo ?!
- […]
- Il commencerait à quelle heure ?

A6Travailbis

- Si-si, ça va l’intéresser. Vous pouvez compter sur lui, il y sera.
Merci d’avoir rappelé.

A7bonjour

- Bonjour m’man. C’est qui l’enfoiré qu’appelle à 7 heures du mat ?
- Bonjour ma chérie. L’enfoiré -comme tu dis, c’était le laboratoire pharmaceutique SIMANPHORM ou ton père avait postulé. Ils embauchent des cobayes pour tester leur nouveau vaccin. J’ai dit qu’il serait intéressé.

A7Nan

- Nan, tu plaisantes ? Il va quand même pas jouer les rats de laboratoire !

A7difficile

- Ecoute Angèle, on a pas vraiment les moyens de faire les difficiles. Tu te rends pas compte de la situation on dirait : Ton père est au chômage depuis bientôt six mois. La prime de licenciement n’est pas éternelle. Alors rat de laboratoire c’est peut-être pas le rêve, mais on le prend !