16-06-08

L/5 : Chose promise...

L51

- Edith, tu peux bien t'arrêter cinq minutes. Viens donc te détendre ma chérie
- Mais Gérard… tu sais bien que j’ai les petites à m’occuper.
- Bah, si tu le fais pas, d’autres s’en chargeront.
- D’autres ? Tu crois que Lola… ??
- Nan, je te parle pas d’Angèle. Maman est là, non ?

L52

- Alors là, si tu crois que je peux compter sur ta mère, tu te trompes, Gérard.
Ses petites filles, c’est le cadet de ses soucis.
A part de se plaindre qu’elles font trop de bruit….
- Qu’est ce que t’en sais ? As-tu seulement essayé de les lui laisser ?
- Ben j’avoue que… oooh et puis, on verra bien ! Fallait que je te parle de toute façon.

L53parler

- Et de quoi tu voulais me parler, mmm ?
Pour une fois qu’on est seuls, on a peut-être mieux à faire, non ?
- Faire quoi, Gérard ?
- Ben… ça fait combien de temps déjà que j’ai pas eu droit à mon crac-crac ?

L54crac

- Ton CRAC-CRAC !! Mais tu penses donc qu’à ça !
Tu crois que j’ai pas autre chose en tête, moi, avec ce déménagement !
Si c’est que ça, vaut mieux que j’aille m’occuper des filles.
- Mais-nan, reste ! Ce que j’en disais… Tu voulais me parler de quoi, au juste ?

L55dispositions

- Ben déjà, comme t’avais pas l’air très sûr de toi au dîner,
je voulais m’assurer que t’avais pas changé d’avis.
- A quel sujet ?
- Au sujet de ta promesse, Gérard ! On est en train de parler de quoi, à ton avis ?
La promesse que tu m’as faite. Tu m’as bien dit que si on allait chez ta mère,
on n’y resterait que deux mois. Tu te souviens bien ?!
- On n’y restera pas tout le temps, ça tu peux en être sûre. Mais deux mois,
trois mois… même six mois… c’est pas si long six mois.
- J’en étais sûre ! Je pars plus !
- M’enfin Edith !

L56

- Je pars plus, je te dis ! Trois mois, c’est mon dernier mot.
Et débrouillez-vous avec les filles, j’en ai marre d’être la poire de service !

L57

- D’accord-d’accord, trois mois. Je… j’ai droit à mon crac-crac maintenant ?
- Si tu y ti… trois mois, on est bien d’accord ?
- Tout ce que tu voudras, mon amour.

L58oublie

- GERARD !!! On a oublié les filles !
- Meuh, laisse les filles, là où elles sont. Si on les entend pas, c’est que ça va.

L59

- Sont pas de le frigo, les biberons !
- Nan, ils sont dans le chauffe-biberons
- Le chauffe ??? C’est ce gros machin sur le plan de travail ?

L60

- Attends, regarde bien : Qu’est ce que tu vois à l’intérieur du gros machin ?
- Des… ça ressemble à des biberons
- BINGO !!  T’as trouvé le chauffe-biberons ! Hallucinant, nan ?

L61

- Ah-bon, c’est lànedans qu’on prépare les biberons asteur ?
Mais c’est qu’chais pas m’servir de ça, moi ! Comment qu’on fait ?
- T’appuies sur le bouton rouge !
- Le bouton… le bouton ???... J’AI TROUVE !!
- Bon-ben t’as plus qu’à leur donner !
* Je vais t’la dresser moi, la mémé ! *

L62aulit

- Allez les filles, au lit ! C’est l’heure de faire un gros dodo.
- Mais-heu, Claude !

L63

- Tu peux pas les coucher maintenant, Mémé leur prépare leur biberon.
Pour une fois qu’elle fait quelque chose.
- Tiens, je vais me gêner ! Elles sont pas affamées ces petites, et puis elles ont besoin de dormir.

L64

- Qu’est ce qui te fait dire ça, monsieur je sais tout ? J’ai bien remarqué :
maman leur donne toujours un biberon avant de les mettre au lit.
- Si elles avaient faim, elles le diraient. Elles savent parler maintenant.
- T’es chiant ! Faut toujours que tu décides de tout !

L65contente

- Ben tu dois être contente. Demain, tu pourras faire ce que tu voudras.
Je serai plus là pour décider, hé-hé !
D’alleurs, en parlant de ça…

L65bislaisse

- Mémé, laisse tomber les biberons ! Claude a décidé de les coucher.
- Rha, quand vous saurez ce que vous voulez ! Bon, puisque c’est ça, je vais me coucher.

L65ter

- Fais les biberons, fais pas les biberons… chucht’quand j’afais troufé le bouton !
Cha me donne des chordres !  Cha me fait rater mon Renard -Ch’aime pas quand ch’est
commenché, ch’comprends pu. Fifement qu’on choit à la maichon que cha chanche !

L66

- Tu-tu-tu-tu-tu-tut !

L67appelles

- T’appelles qui ?
- Ca te regarde pas !
Va donc te coucher toi aussi. T’as école demain, je te rappelle.

L68pleure

- C’est pas juste ! Y a que lui qui s’en tire bien.
Il va partir à l’université…

L69pleurebis

- Et nous on va tous se retrouver chez mémé.
BOU-HOU-HOOOUUUU ! C’EST PAS JUSTE !! BOU-HOU-HOOOUUUU !

L70

- Pourquoi tu voulais me voir, Claude ?  Si jamais ton père l’apprend…
- T’inquiète, il dort comme un bébé. Lorna, j’ai une grande nouvelle.
Je voulais pas te l’annoncer au téléphone : Je pars à l’université !

Posté par fonsine à 17:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur L/5 : Chose promise...

    Le rebelle a décider de retrouver Lorna !

    Posté par Clem22, 17-06-08 à 18:19 | | Répondre
  • ou alors il lui annonce qu'il la quitte pour la retrouver quand il aura fini ses études!!!

    Posté par idjya84, 18-06-08 à 21:41 | | Répondre
  • Ah... Il avait gardé des contacts avec Lorna ?

    Posté par Lorraine54, 21-06-08 à 15:20 | | Répondre
Nouveau commentaire